13 février 2010

Le Spleen de Boulgridiou-lès-bains

Léopold est un petit garçon de 7 ans (à première vue).
Léopold, il n'aime pas les activités de la colo. Ni les grands jeux. Ni les sorties. Ni les veillées.
Léopold, il ne joue pas au foot, il ne fait pas de coloriages, il ne chante pas de chansons.
Parce que Léopold, il a une façon toute personnelle de passer le temps :

300816_2X7EZ4AWKY6XGODTTMG67I3L4OZJDT_schtroumpf_grognon12_H183810_L

Il faut admettre que Léopold n'a pas eut de chance : il voulait aller dans une autre colo, avec son frère. Une colo pour les plus de 9 ans (damned !), dédiée au seul jeu qui éveille un peu d'enthousiasme chez lui :

...

Les échecs \o/

Autant c'est bien d'avoir une passion (les échecs c'est cool, ça développe l'intellect, toussa), autant quand à 7 ans on n'est déjà plus capable de s'amuser avec des kaplas et des avions en papier, c'est un peu triste.

Faut dire qu'il est doué, le bougre.

Léopold : Alors là, t'as le choix entre la technique dite du tourne-vis éventré, inventée par Kumamoto en 87; ou celle plus risquée de la loutre fromagée, que l'on doit à Otterman.
Le Coloniseur : KAMOULOX !!!

Si ça s'trouve, il bluffe...


Toujours est-il que Léopold, convaincu que, quels que seront les efforts des animateurs, la colo ne lui plaira pas, a décidé de se mettre "ennui mortel" comme humeur par défaut.
D'ailleurs, il ne perd pas de temps : dès le premier jour, il annonce au Coloniseur, à propos de ses camarades de chambrée : "Je me suis déjà fait plein d'ennemis."

avatar2

Malgré tout, même les plus grands esprits ont leur faiblesse.
Lors de la sortie piscine, fort occupé à sauter avec 5 de ses camarades sur les épaules du Coloniseur pour tenter de le couler (ouai, sauf que le Coloniseur, il a pied, lui, bande de p'tits empoicrés 573129), il oublia l'espace d'un instant sa grande résolution. C'est ainsi qu'il laissa apparaître sur son petit visage, un sourire.
Attention, hein ! Pas n'importe quel sourire ! Un vrai, un qu'à courut M'dame, un qui laisse voir toutes les dents, les morceaux de salade entre les dents, et les bactéries qui bouffent les morceaux de salade entre les dents.

Sur le chemin du retour, le Coloniseur, savourant l'idée d'avoir réussit, mieux que n'importe quelle crème au collagène, à dérider le petit garçon, lui demanda d'un air innocent :
"Alors, c'était comment la piscine ?
- Je me suis ennuyé."


...

...

...

P'tit con, va !



Du coup, la photo de groupe le jour du départ ressemble un peu à ça :

fvfs

Posté par SuperSaumon à 23:17 - Petits cailloux et gros sanglots - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    J'aÿme

    Un autre ! Un autre !

    Posté par Mahâ, 15 février 2010 à 18:50

Poster un commentaire