06 mars 2010

À l'heure du retard - 1ère partie

Une chose qu'on apprend vite quand on est coloniseur (ou colonitrice), c'est que c'est de notre faute.
Quoi ? Ah ça, c'est la surprise ! Mais si c'est mal organisé, c'est nous qu'on n'avait qu'à s'adapter.

Par exemple, supposons qu'un coloniseur soit chargé d'escorter cinq bambins, recrutés par le biais d'un comité d'entreprise, jusqu'au lieu de rendez-vous avec les autres. Supposons, tant qu'à faire, qu'il n'en est qu'à sa deuxième colonie, la première ayant été faite en tant que coloniseur stagiaire (ça signifie que c'était pas encore sa faute).
C'est dire s'il est super confiant à l'idée d'avoir cinq enfants sous sa tutelle à lui tout seul, même le temps d'un voyage en minibus. Mais il est volontaire et motivé (c'est marqué dans son CV), alors il accepte.

Il reçoit donc un courrier disant qu'il devra se trouver le Primidi de la 29ème décade de Messidor, sur la place de la mairie de Pourg-Balette, à 10h.
Etant très prudent, il prend soin d'arriver avec un peu d'avance. À 9h, quoi.
Ca le rassure. Pour le moment.

Car en arrivant au lieu susnommé, il découvre qu'à Pourg-Balette, ils ont vachement investi dans la place de la mairie. C'est grand. Et ya des rues partout.
Le Coloniseur, il est naïf, il a pensé que si on ne lui disait pas plus précisément était le lieu de rendez-vous, c'est que ça serait évident une fois sur place. Bah en fait non. Mais alors, vraiment pas. Ah, et maintenant qu'il y pense, on ne lui a pas expliqué comment il était censé reconnaître... euh... bah il sait pas non plus qui est-ce qu'il doit retrouver, en fait.

place_rougeblog

Il y a bien un grand car garé ici, avec plein de gens autour, mais ça n'a pas l'air d'être pour lui (ou alors cinq, ça fait vachement plus que ce qu'il croyait).
Sans se laisser démonter, il marche droit vers la mairie, pour demander à la secrétaire si elle est au courant d'un quelconque départ de colo dans le coin.
Non.
Bon, de toute façon, il est en avance, il a le temps de voir venir. Il en profite pour aller pisser dans les toilettes de la mairie (pasque bon, ça fait quand même plus de 3h qu'il est parti de chez lui le pigeon). Oui, ça a son importance...
Une fois sur le perron, il enlève son pull pour arborer fièrement son t-shirt fluo, marqué des lettres élégantes de COLONISEUR. Au moins, lui, on pourra pas le louper !

C'est alors qu'il reçoit un appel de là-haut. Le Grand Manitou des colonies lui téléphone, à lui misérable petit coloniseur, parce que le soit-disant organisateur de chez Comitédentreprise & co. l'a appelé en plein affolement : "Mais où c'est qu'il est le nanimateur, là ?!11"

"Bah. Au lieu de rendez-vous." répond le Coloniseur un peu surpris. "Enfin, je crois..."
Et là ça carbure à mort dans la tête du jeune homme.
Est-ce qu'il est bien à la mairie de Pourg-Balette ? Est-ce qu'il n'y aurait pas 2 mairies à Pourg-Balette ?? Est-ce qu'il n'y aurait pas plusieurs villes du nom de Pourg-Balette ???
Il trouille tellement de s'être trompé de lieu de rendez-vous qu'il en mouillerait son pantalon, s'il n'avait pris ses précautions. Ah ! Vous voyez, c'était important.

Le temps que le Grand Manitou rappelle l'organisateur, pour lui donner le numéro de téléphone du Coloniseur (ouai, la colo c'est un peu comme un réseau d'espions : on n'a les coordonnées que d'un ou deux contacts), celui-ci commence à traverser la place.
Le grand car de toute à l'heure est parti. Derrière, un petit groupe d'une dizaine de personnes était astucieusement caché, les fourbes.
"Allo ? Le nanimateur ? Bon qu'est-ce que tu fous, on t'attend là !
- Je suis devant vous abruti.

*raccrochage de téléphone*
- Bah c'est pas trop tôt (il est 9h20) le rendez-vous c'était à 9h30. 
- Ah, je suis désolé, mais pour moi c'était 10h.
- Non, les parents devaient être là pour 9h30.
- ...

retard

Ca évidemment, le Coloniseur se contente de le penser. Ya des enfants à côté.

L'organisateur s'en va pasque bon, à 9h30, ya la redif' de Secret Story.
Et là, les parents, qui ont été aussi bien informés, assaillent le Coloniseur de questions. Le chauffeur il arrive quand ? C'est un taxi ou un minibus ? On est censés le retrouver où ?
Sais pas.
En trois minutes, le Coloniseur vient de perdre toute crédibilité devant 5 parents. Heureusement, le t-shirt fluo, ça impose le respect. (nan, en fait on les aime bien, ces t-shirts !)

Il rappelle le Grand Manitou, qui appelle la société de taxi, pour qu'ils appellent le chauffeur. La société de taxi rappelle le Grand Manitou, qui rarappelle le Coloniseur. Réseau d'espions, je vous dis.
Apparemment, le chauffeur aussi a du mal à savoir ce que "sur la place de la mairie" veut dire. Ca fait 10 min qu'il tourne autour. Pasque la blague, c'est que le lieu de rendez-vous, il est en sens interdit.

Finalement, le Coloniseur parvient à le repérer (ouf, il regagne un peu de crédibilité) et tout le petit monde part en colo.

Tiens, au fait.
Le chauffeur, il avait rendez-vous à 10h.



Tout jour de départ a son jour de retour.
À suivre...

Posté par SuperSaumon à 19:00 - Les pros fanent - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire